Logo Carmoove

Comment réduire la facture de carburant de sa flotte

25/02/2022 | TCO

Les études sont formelles, le coût d’une flotte automobile en France ne cesse de croitre comme détaillé par l’Arval Mobility Observatory. Certes, la situation sanitaire depuis 2020 avait cassé cette tendance, mais ce n’était qu’une conséquence des ralentissements économiques liés aux mesures de confinement notamment. 
La réalité est la suivante : les valeurs résiduelles sur le thermique s’effondrent alors qu’il représente encore la majeure partie des motorisations dans les flottes, la fiscalité explose, les coûts des carburants (essence et surtout diesel) s’envolent… tous ces facteurs tendent donc vers une augmentation inexorable des coûts d’une flotte automobile.
Très concrètement, 604€, voici le TCO moyen mensuel d’un véhicule de flotte toutes motorisations confondues selon le baromètre car cost index de Lease Plan
Ce constat s’impose aux entreprises qui sont de plus en plus nombreuses à chercher à optimiser les coûts de leur flotte.

Quelles sont les charges principales d’une flotte ?

L’autre réalité c’est que la mobilité reste essentielle pour qu’une entreprise fonctionne et elle demeure aussi un levier pour améliorer la satisfaction de ses employés. Une bonne gestion de sa flotte est donc plus que jamais un élément incontournable de la stratégie d’amélioration de la compétitivité.

Nous l’avons vu, le TCO (coût total de possession) de la flotte augmente pour plusieurs raisons. Si l’on s’intéresse à ces charges dans le but de les optimiser, on peut les découper selon 4 grandes masses :

  • l’achat et sa dépréciation, ou bien plus souvent maintenant la location via des systèmes de leasing principalement,
  • les frais financiers liés au financement de la flotte,
  • la fiscalité, l’ensemble des taxes et charges sociales,
  • l’entretien, les pneus et l’assurance,
  • enfin le carburant

Parmi ces dépenses, il y en une qui captive particulièrement l’attention des gestionnaires car elle est très variable et pèse lourd dans la facture totale : c’est le carburant.

En moyenne un véhicule de société parcourt 35 000 km par an (2 fois moins pour les VP) et consomme entre 3 000 et 4 000 € de carburant par an. Sur une flotte comprise entre 100 et 1000 véhicules le coût du carburant varie donc entre 300 000 et 4 000 000 €.

Quelles sont les causes de surconsommation de carburant ?

1. Les comportements routiers inadaptés

Dans la majorité des cas, la surconsommation sera dûe à un comportement routier inadapté. Freinage trop brusque, accélération trop violente, engagement du rapport supérieur trop tardif, moteur qui tourne à l’arrêt de manière excessive, etc. tous ces comportements, qui sont bien souvent quotidiens, finissent par faire augmenter sensiblement la consommation de carburant, sans qu’il soit réellement possible de l’identifier.

2. Les usages abusifs

Parfois, les raisons d’une surconsommation seront de issues de comportements assumés et presque volontairement hors limites, ou  involontaires. Là encore, ils existent et demeurent très difficiles à identifier.

Par exemple, l’utilisation abusive d’un véhicule aura fatalement pour conséquence une consommation excessive de carburant. Notamment l’usage à titre personnel quand ce n’est pas autorisé, le prêt à des amis, les détours injustifiés etc. Or, il sera difficile de se rendre compte qu’un véhicule consomme trop sur la base d’un kilométrage relevé aléatoirement et peu ou pas suivi.

3. Le vol de carburant

Dans des cas beaucoup plus rares heureusement mais qui arrivent néanmoins, on constate parfois du siphonnage de carburant. Qu’ils soient le fait d’individus extérieurs à l’entreprise ou d’employés souhaitant alimenter leur véhicule personnel, ces comportements existent et seront difficilement détectables sur la base des rapports de carte essence, surtout si les données kilométriques sont approximatives.  

4. La gestion des plannings et trajets

Enfin, l’aspect organisationnel de l’entreprise n’est pas à négliger et reste également un élément qui impacte les frais de carburant. Si les trajets ou les tournées ne sont pas optimisés selon les points de livraison par exemple, alors un véhicule sera amené à couvrir plus de terrain et fatalement consommer plus. Idem avec des déplacements intempestifs par oublie de matériel ou de matériaux, etc. Là encore, difficile de mesurer tout cela alors que cela pèse indubitablement sur la facture de carburant au final.

Quels sont les moyens pour réduire sa facture de carburant ?

Alors ? Comment faire pour identifier les causes de surconsommation et diminuer drastiquement sa consommation de carburant ?

La solution réside dans la véracité et la fiabilité de l’information. Si la donnée kilométrique est authentique, des ajustements efficients pourront être envisagés.

1. Les cartes essences

Le moyen le plus répandu pour contrôler les consommations c’est la vérification des données de carte essence. Cette carte bancaire, dédiée au réglement des pleins de carburants dans les stations partenaires, est un bon moyen. Il permet à la fois de simplifier la gestion côté conducteur (plus de notes de frais ou d’avance), mais aussi de faciliter le suivi des consommations d’un conducteur.

Seulement, et bien que cette option soit un premier pas essentiel, la carte essence a des limites et ne prémunit pas notamment contre certaines pratiques abusives.

Par exemple, son fonctionnement standard dans la plupart des flottes nécessite une intervention manuelle du conducteur. Celui-ci doit reporter le nombre de kilomètre du véhicule pour compléter le reporting. Et bien souvent, par manque de rigeur des erreurs sur le report du kilométrage peuvent être à déplorer.

En plus des incohérences de consommations, cela pose d’autres problèmes comme par exemple la désorganisation du plan d’entretien. En effet, la maintenance s’articule en fonction du nombre de kilomètres parcourus. Si les mauvaises données sont communiquées, c’est le suivi de l’entretien du véhicule dans son ensemble qui est compromis, engendrant des coûts d’entretiens parfois supérieurs aux prévisions ou même des pannes.

Par ailleurs, la carte essence ne permet pas toujours d’identifier des raisons comportementales à une surconsommation car se basera exclusivement sur le relevé manuel. 

2. la digitalisation de sa flotte

La carte essence est un premier pas essentiel qui permet de remonter une données brute. Cependant et comme expliqué plus haut, celle-ci nécessitera un croisement avec une donnée entrée manuellement par le conducteur : le kilométrage. À la fois rébarbative et chronophage, cette action est souvent bâclée, ce qui fausse les tableaux de bord et ne permet pas d’actions tangibles.

Pour obtenir tous les bénéfices de ces cartes, il est nécessaire de les coupler avec des systèmes de digitalisation de la flotte. Autrement dit, automatiser la collecte et l’analyse des données du véhicule, de bout en bout. Du kilométrage, au comportement de conduite, en passant par les trajets réalisés, et les diagnostics temps réel, vous saurez tout de ce qu’il se passe dans votre flotte. Vous pourrez identifier les véhicules les plus consommateurs, comprendre les causes et prendre des mesures correctives immédiates. Bien mieux, vous pourrez suivre les évolutions et les tendances de consommation de chaque véhicule pour vous assurer que vos mesures produisent des effets et optimisent le TCO de votre flotte.

Grâce à sa solution de suivi 100% digitale, Carmoove vous permettra de mieux gérer votre flotte et de gagner un temps incroyable en vous évitant nombreuses tâches non productives et peu valorisantes.

Pour en savoir plus sur les secrets d’un parfait entretien de votre flotte, lisez notre article sur le sujet.

*** Carmoove c’est aussi le suivi centralisé de la sécurité, de l’utilisation et l’administratif de vos véhicules. Pour en savoir plus sur les solutions logicielles de gestion de flotte proposées par Carmoove, n’hésitez pas à nous contacter.***

Si vous avez des questions ou des remarques, n’hésitez pas à commenter ci-dessous.

Pour ne rien rater des nouveautés Carmoove, inscrivez-vous :

Ce site est protégé par reCAPTCHA et Google. Politique de confidentialité et Conditions d'utilisation.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest